Domoticz – le guide

Domoticz

Domoticz : un logiciel domotique open source

La domotique rassemble toutes les techniques permettant d’améliorer le niveau de sécurité, de confort, la communication et la gestion d’énergie dans un appartement, une maison ou un bâtiment. Le but étant de rajouter de nouvelles fonctionnalités et d’arriver à une automatisation. Pour y parvenir, il faudra investir dans l’achat de matériel et application.

Domoticz est un programme open source et téléchargeable gratuitement. Le programme a été créé avec le langage C++. Son utilisation nécessite très peu de ressource. De plus, le logiciel est compatible avec pratiquement tous les équipements domotiques (capteurs, thermostat etc ) ainsi que les plateformes du moment (Raspberry Pi, C standard, NAS).

Dans cet article, vous trouverez quels sont les avantages et les inconvénients de ce programme ? Quels sont les protocoles gérés par Domoticz.

Les points forts

·         Nécessite peu de ressources

Domoticz a été pensé pour fonctionner sur un ordinateur équipé d’un processeur dual-core avec une fréquence de 1 GHz et une mémoire RAM de 0.5 GO. Le programme prend un espace de 50 Mo sur le disque dur.

·         Programmer avec C++

C++ est le langage le plus utilisé dans le domaine de la programmation. Ceci s’explique par sa vitesse d’exécution (26 ms pour la version 2019). Le langage C++ est compatible avec Windows, Linux, ARM ou MacOSX. Pour information, Domoticz supporte les langages python, perl, php et lua.

·         Une interface personnalisable

L’interface utilisateur est supportée par les navigateurs compatibles avec HTLM 5. Sa réactivité ne varie pas qu’importe la plateforme utilisée (PC, tablette ou Smartphone). En installant Dashticz, l’interface peut être personnalisée.  

·         Polyvalent

Avec domoticz, l’utilisateur peut contrôler son éclairage (la durée ou la couleur de la lumière). L’outil permet aussi de connecter la sonnette. Lorsqu’une personne sonne à votre porte, l’IPcam se charge de capturer sa photo. Les notifications sont envoyées par mail ou message sur votre Smartphone. Domoticz est aussi utilisé pour contrôler à distance les ouvertures comme les portes principales, de garage et portails. Cette fonctionnalité est très pratique lorsque l’on attend un colis ou pour garer sa voiture. Tout s’opère via un Smartphone.

Si vous possédez des capteurs météorologiques, les informations comme la température ambiante, la pression atmosphérique, la direction du vent, le taux d’humidité et de CO2 seront à votre disposition. Domoticz simplifie le suivi et la réduction de la consommation en électricité. Ceci est rendu possible grâce au contrôle de l’alimentation des appareils présents dans la propriété. La gestion des capteurs d’alarme, sirène et antivol est entièrement personnalisable.    

Les points faibles

·         L’installation

Un utilisateur qui ne s’est pas familiarisé avec Raspberry Pis éprouvera des difficultés à installer Domoticz. Dans un premier temps, nous vous conseillons d’opter pour le Raspberry Pi 4 équipé d’une mémoire Ram de 2 Go. Le kit Raspberry Pi 4 est à la performant et abordable. Son prix débute à 87,95 €. Comme inconvénient, ce dispositif monte très vite en température. Il faudra donc investir dans l’achat d‘un système de refroidissement.  Le VentilaPi4 est très performant. En tournant à 3000 tr/min, il peut refroidir le kit Raspberry Pi 4. La température ne dépassera pas les 52 °C.

Pour commander vos appareils à distance, le pont domotique ou gateway est obligatoire. Ce dispositif permet de relier le serveur au réseau Wifi ou Ethernet. Domoticz supporte les protocoles domotiques radio (433MHz, 868 MHz), RFXCom, Zigbee, Z-Wave.

Avant de procéder à l’installation de Domoticz, Raspberry Pi doit être configuré.

La configuration de Raspberry Pi

  • Commencez par copier raspbian sur une carte microSD ou un disque dur externe.
  • Prévoyez un écran et un clavier dédié à Raspberry Pi
  • Branchez la Raspberry à un écran et un clavier
  • Installer la carte micro SD
  • Alimentez le Raspberry. Le premier démarrage peut durer une dizaine de minutes. En effet, le Raspberry se chargera d’installer Raspbian. Des lignes de commandes défileront automatiquement sur l’écran.
  • Attendez la fin de l’installation

Au prochain démarrage, le LED rouge doit s’allumer et le vert clignoter. Si l’écran n’affiche rien et que ces témoins ne s’allument pas, ceci signifie que le système n’arrive pas à démarrer via la carte micro SD. Deux solutions s’offrent à vous : soit vous vous formatez la carte micros SD et recopiez les fichiers soit vous réinstallez Raspbian.  

Lorsque le système démarre correctement, une identification vous sera demandée.

  • Tapez pi dans la case login et « raspberry » en tant que mot de passe.
  • Validez avec la touche entrée.

Passer d’un clavier QWERTY à AZERTY

Si le password est erroné, il se peut que vous utilisiez un clavier QWERTY et non AZERTY. Le mot de passe rentré sera « rqspberry »  au lieu de « raspberry ». Sur raspbian, le clavier est configuré en QWERTY par défaut. Pour basculer à un mode AZERTY :

  • Allez dans « Internationalisation options »
  • Rendez-vous dans « Change Keyboard Layout »
  • Une fenêtre apparaîtra automatiquement. Validez de suite le type de clavier sans opérer à un quelconque changement.
  • Sur la nouvelle fenêtre « autre », optez pour le clavier « Français » et la disposition « Par défaut », « Pas de touche » , « compose » » et « Non ».

Sur Linux, le mot de passe n’apparaît pas sur l’écran. Il est remplacé par des étoiles. 

La configuration de raspbian
Une fois que vous avez accès au système, l’écran affichera une interface permettant de configurer raspbian. La navigation s’opère uniquement au clavier. Si l’interface n’apparaît pas, tapez « sudo raspi-config ».  Pour profiter pleinement de raspbian, configurez le système. Vérifiez que le système utilise bien la carte SD.

  • Allez dans « Expand Filesystem »
  • Validez avec Entrée. Des lignes de commandes vont s’exécuter automatiquement.
  • Validez à nouveau. Vous serez redirigé sur le menu principal.

Pour passer à la version française, faites la manipulation suivante :

  • Allez dans « Internationalisation Options » et validez avec la touche entrée
  • Choisissez « Change Locale ». Patientez jusqu’à l’ouverture d’une fenêtre.
  • Cherchez la ligne « en_GB.UTF-8 UTF-8 ». Sélectionnez avec la touche « espace ». En validant ce choix, un astérisque entre crochets fera son apparition.
  • Cherchez la ligne « fr_FR.UTF-8 UTF-8 » et répétez la manipulation ci-dessus.
  • Servez-vous de la touche tabulation et déplacez le curseur sur le champ Ok se trouvant en bas à gauche.
  • Validez votre choix avec Entrée.

Le système va exécuter de nouvelles commandes. Cela fait, vous serez redirigé vers le menu principal.

Changer le password de la Raspberry

La prochaine étape consiste à changer le mot de passe de la Raspberry. Par défaut, le password est « pi ». Pour changer le mot de passe :

  • Cherchez l’onglet « Change User Password »
  • Vous serez invité à entrer le nouveau mot de passe
  • Rentrez le nouveau password et validez votre choix. Une fenêtre notifie la mise à jour du mot de passe

Activer le SSH

Le SSH ou Secure Shell est un protocole informatique qui assure la connexion avec un serveur. En l’activant, l’utilisateur peut s’amuser à contrôler Raspberry à distance. Pour activer le SSH :

  • Allez dans « Advanced Options »
  • Cherchez l’onglet « SSH »
  • Cochez la case « Enable » et validez votre choix
  • Utilisez la touche de tabulation et pointez le bouton « Finish »
  • Appuyez sur Entrée

Si une fenêtre affiche que vous devez redémarrer Raspherry, cliquez sur non.

 

La mise à jour du système

L’activation de SSH rend le système opérationnel. Si vous êtes sous Linux,  les utilisateurs ont droit à des gestionnaires de paquets. Avec cet outil, il suffit de chercher les mises à jour puis de les installer. Une fois l’installation effectuée, redémarrez le système en usant de cette commande : sudo aptitude update -y && sudo aptitude upgrade -y && sudo reboot. La commande sudo se lance en tant qu’administrateur.  


La mention aptitude fait référence au gestionnaire de paquet. Update correspond à la recherche et à l’installation de mise à jour. « y » sert à valider automatiquement les demandes de vérification. La commande reboot permet de redémarrer le système. Les doubles esperluettes signifient que la commande qui le suit s’exécute si celle qui la précède fonctionne sans erreur.

La mise à jour conclut l’installation de Raspbian. Le           Raspberry Pi est enfin prêt à l’emploi.

L’installation de domoticz 

La commande curl : curl -sSL install.domoticz.com | sudo bash sert à installer domoticz. Pendant l’installation, plusieurs paramètres vous seront demandés à savoir :

  • L’activation ou désactivation de la connexion HTTP et HTTPS
  • Le port http (8080 par défaut)
  • Le port HTTPS (443 par défaut)

A la fin de la configuration, l’adresse IP vous sera indiquée. Pour vérifier si la bibliothèque (fonctions utilitaires) est bien installée, utilisez la commande suivante : ldd /home/domoticz/domoticz.

La librairie libssl.so est disponible sur http://ftp.nl.debian.org/debian/pool/main/o/openssl/libssl1.0.0_1.0.1t-1+deb8u6_armhf.deb. Avec la commande sudo dpkg -i libssl1.0.0_1.0.1t-1+deb8u6_armhf.deb, on peut l’installer manuellement. Cette étape conclut l’installation de domoticz.  Pour vérifier le statut du programme, validez la commande sudo service domoticz.sh status. 

 

·         Le module Zwave

Certains utilisateurs qui possèdent des appareils fonctionnant avec le module zwave  font face à des problèmes. Malgré une mise à jour (2020.0 et les versions ultérieures) de Domoticz et l’activation de la clé Raspberry Pi, le dispositif ne fonctionne toujours pas. Ceci peut être une prise murale de chez Neo,  Fibaro à un capteur de la marque Aeotec.

Pour le cas des prises Neo, elles fonctionnent une fois sur deux. Après redémarrage de Domoticz, le programme reste toujours aussi instable. Le problème est toujours d’actualité.    

  • Non-compatible avec Alexa et Google Assistant

Si vous utilisez l’assistant virtuel de chez Amazon ou celui développé par Google, sachez qu’ils ne peuvent pas se connecter sur le serveur Domoticz sans HA-Bridge. Ce programme joue le rôle de passerelle entre Domoticz et les appareils domotiques. C’est dommage qu’un programme qui supporte Philips Hue, les thermostats Nest, et les caméras IP soit limité.

Bon à savoir

Domoticz est un programme crée par des bénévoles. Bien que le programme soit optimisé pour Linux,  il est compatible avec Windows, Mac OX ou ARM.  Le programme fonctionne avec tous navigateurs du moment, à savoir Google chrome, Mozilla Firefox, Microsoft Edge, Internet Explorer. Le logiciel supporte les émetteurs-récepteurs RFXCOM, 433 MHz, les compteurs intelligents P1Z-Wave, YouLess, 1-Wire, EnOcean, Philips Hue. A part RFXCOM et RFLink, Domoticzgère aussi les protocoles Z-Wave et Zigbee.  

Gratuit, Domoticz a été créé par des bénévoles. Pourtant, il fait partie des logiciels domotiques les plus fiables du marché. De par sa complexité, il s’adresse avant tout aux bricoleurs et aux codeurs.

Les bases

Pour aller plus loin

Register New Account
Reset Password
Compare items
  • Cameras (0)
  • Phones (0)
Compare
0